mardi 3 juillet 2018

Television - Marquee Moon

Television - Marquee Moon

Du nouveau sur notre Nouveau Website : CulturescoRock

television
Television

1977 - Année du punk, pas seulement - Television sort son 1er album - Marquee Moon

Même s'il est d'une totale évidence que 1977 est l'année du punk tant le choc musical s'y est répandu comme une déflagration, et pas seulement en Angleterre, il serait réducteur de la réduire à cette unique explosion. L'une des plus grosses ventes en 1977 est l'album Rumours de Fleetwood Mac, on y découvre aussi le premier LP de Foreigner,  Heroes de Bowie et Marquee Moon de Television.

L'album Marquee Moon est d'ailleurs sorti à l'époque avec le Sticker Punk, mais c'était, avouons-le une franche rigolade marketing. D'ailleurs, bien que sorti en 77, l'enregistrement de Marquee Moon va trouver ses prémices à partir de 1975. Un véritable disque de rock, empreint parfois d'influences Jazz notamment dans la construction épique des morceaux, de solos de guitares tortueux, virevoltants dans un tourbillon parfois époustouflant, d'atmosphères déconcertantes, surprenantes. Un disque qui ne laisse rarement l'auditeur indécis. On oscille généralement de l'album de chevet, à l'inaudible détesté... l'indifférence étant rarement l'apanage des albums marquants.

Television - Marquee Moon


Un brin d'histoire nous rappellera que Television s'est formé en 1973 à New York, autour de Tom Verlaine, Richard Lloyd, Billy Ficca, et Richard Hell. Rapidement leur manager Terry Ork les introduit auprès de Hilly Kristal, propriétaire du CBGB, qui leur ouvrira régulièrement les portes de son club. Mais des tensions interviennent, et Richard Hell quitte Television, pour fonder les Heartbreakers avec Johnny Thunders.
Des 1975, le groupe suscite l'intérêt des labels, et se permet le luxe de refuser notamment l'offre d'Island Records, pour qui ils avaient enregistré des démos avec Brian Eno. En 1976, ils signent avec Elektra qui leur promet un ingé son de renom en la personne d'Andy Johns (ingé pour Goats Head Soup des Stones) plutôt qu'un producteur... un mois plus tard le groupe entre en studio.
Sous l'impulsion Andy Johns, un grand nombre de chansons ont été enregistrées dans les conditions du Live, certaines en une seule fois, le résultat est saisissant. Les sons des guitares de Tom Verlaine et Richard Lloyd s'entrechoquent en de véritables chorus chaotiques entrecoupés d'atmosphères pénétrantes, le tout porté par la voix vacillante d'émotion de Verlaine... difficile de rester insensible.

La photo de pochette a été réalisée par le photographe Robert Mapplethorpe, qui avait déjà shooté en 1975 la couverture de l'album Horses de leur copine du CBGB, Patti Smith. Pour l'anecdote, lorsque le photographe a donné les impressions au groupe, Lloyd a voulu les photocopier pour que les membres du groupe puissent choisir. Et là, idée subite, il demande à l'imprimeur d'accentuer aveuglément les contrastes. L'effet rendu avait un je ne sais quoi de "warholien"... Le groupe choisira finalement la version modifiée.

Auguste Marshal


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire