mardi 24 juillet 2018

Bauhaus - Metallica - Sur la même platine en juillet 1983 - L'impossible est possible

Juillet 1983 - L'actualité réunit deux groupes musicalement disparates... sur la même platine

bauhaus-metallica
Bauhaus - Metallica

Bauhaus et Metallica -

Angleterre: Bauhaus est une école d’architecture et de design allemande, options cubique et angulaire, fondée en 1919. L’institution est dissoute par les nazis en 1933. 
Hommage? A ses débuts, Bauhaus, le groupe, s’appelle: Bauhaus 1919
Dès 1979, à l’occasion de la sortie du 1er single: Bela Lugosi’s dead, le patronyme est raccourci en Bauhaus. Quatre ans plus tard, en juillet 1983, le groupe se sépare. Orphelin à la naissance, Burning from the inside, sort au même moment. 
USA : Metallica est classé comme un des quatre plus grands groupes de Trash Metal américain aux côtés de Slayer, Megadeth et Anthrax. Ce premier Lp: Kill ‘em all, participe à instaurer le genre en juillet 1983. Bauhaus et Metallica sur la même ligne de départ estivale? Attention! Coup de soleil tympanique et sombre glaçon en rayon! 
1983, l’actualité mondiale penche de ce côté. Le Nigéria prend un arrêté d’expulsion des étrangers clandestins sur son territoire: «délocalisation» d’un million et demi de personnes. Question d’un avocat français: «Avant ou après l’examen de leurs dossiers?». Des «émeutes du pain» éclatent en Tunisie. Anticipant les évènements, «La femme du boulanger» en profite pour s’enfuir avec un berger dès 1938. Arnold « Terminator » Schwarzenegger devient citoyen américain. Toisant ses ex compatriotes autrichiens, il aurait dit : «Je reviendrai». Mort de Louis de Funes au moment où, en France, le premier Compact-Disk est commercialisé. Heureux homme, il n’aura connu que le vinyle... amateur éclairé de musique «classique», peut-être aurait-il apprécié ces deux fleurons?

Bauhaus - Burning From The Inside


Sur Burning from the insideBauhaus s’inspire du Bowie de Low, de Siouxsie & The Banshees, de Joy Division tout en tintinnabulant Magazine: ambiance Cold Wave/Post Punk/Gothique. Sur Kill ‘em all », Metallica propose un Heavy Metal «surboosté», une mixture à «headbanging» intensif digne des plus beaux spécimens de la New wave of British heavy metal (NWOBHM): Iron Maiden, Saxon … en plus radical.
L’association de nos deux Lps sur la même platine verse donc, pourrait-on écrire, dans la «noirceur énervée». Le contexte musical de 1983 emprunte-t-il dans cette voie? Pas vraiment.
David Bowie fait frétiller ses contemporains: Let’s dance ! REM «Murmur» à l’oreille des chevaux, U2 part en War, Black Sabbath se fait profond et pourpre (Ian Gillan au chant) sur Born again. Billy Idol pousserait des Rebel yell: où ça? Renaud s’enamoure de sa fille et lui chante Morgane de toi. Eclectique.

Metallica - Hit the lights 


Sur leurs continents respectifs, Bauhaus, dans sa «sombreur» scénarisée, et Metallica, frénétiquement speedé, proposent une version très personnelle de leurs influences musicales. L’amateur de rock jubile. La palette de sons est si large qu’il a de quoi labourer du sillon pendant des mois! Le mélomane plein de sagesse conclut: «Oreille éduquée n’a point de frontières».

Thierry Dauge


Aucun commentaire:

Publier un commentaire