jeudi 25 janvier 2018

Mimi batteur historique des Dogs - Hommage

Le Départ d'un Dogs - Sale temps de chien

dogs
Mimi - batteur des Dogs

Mimi, batteur des Dogs

Sale temps pour les amateurs de Rock, ces derniers jours: Edwyn Hawkin (Oh Happy Days…), Dolores O’Riordan  des CranberriesRay Thomas (le slow imparable Night in white satin), et le coup de grâce, une partie de ma jeunesse qui s’envole, Mimi, batteur des Dogs de Rouen est parti rejoindre Dominique Laboubée pour jammer au paradis.
Ces deux garnements s’étaient connus au club Mickey de Saint Valery en Caux  (ça ne s’invente pas...) au tout début des années 60. Ils ont alors 6-7 ans. Lorsqu’ils auront un quinzaine d'années, un pote de vacances se joint à eux, François Camuzeau (Zox). Il joue de la basse, Dominique, lui, se coupe les doigts sur les cordes d’une mauvaise guitare: «Tiens, si on montait un groupe?» 
On a pas de batteur: «Mimi, tu prends la batterie», et tout est parti.

Un quatrième larron se joint au trio, Paul Pechenart... Et vogue la galère! 
En 1975, ils sont approchés par Larry Martin, à cette époque on leur propose d’enregistrer un album. Tentant, mais le deal, c’est de se séparer de Mimi et ça pour Dominique, c'est hors de question:
«Les Dogs, c’est avec Mimi, ou rien». 
Le groupe splitte, mais l’intégrité et la gentillesse de Dominique trouve ici une illustration éclatante... Michel Gross, alias Mimi, largement réputé pour sa frappe aussi puissante que féroce et son style largement reconnaissable, restera le batteur des Dogs jusqu’en 1988, date à laquelle il quittera le groupe juste après l’enregistrement de A million ways of killing time. Il n’avait plus "envie"... le Rock, les tournées, la vie de groupe, c'est un chemin en soi, semé de moments de joie et d'embûches, nul ne pourrait lui en vouloir.

Jusqu’à ce jour funeste de janvier, où il nous quitte, nous laissant tous un peu orphelin... il aurait eu 62 ans le 9 mars prochain. Pour pasticher Johnny, on serait volontiers tenté de dire qu' «on a tous quelque chose des Dogs», et qui dit Dogs dit Mimi... La boucle est bouclée.

Etienne Frelet

Aucun commentaire:

Publier un commentaire