samedi 30 décembre 2017

Didier Wampas

Didier Wampas - Du Punk à la country québécoise

Didier Wampas

Didier Wampas - Il fait ce qui lui plaît !

Si être Punk aujourd’hui c’est sortir des sentiers battus et adresser un bras d’honneur à l’industrie musicale et ne pas s’enfermer dans un moule, alors Didier Wampas est le Punk de référence... Car Didier Wampas, ça a été ça:

Les Wampas : Petite fille


Et quelques traces inoubliables sur l'autel des tubes rock:

Les Wampas : Manu Chao



Puis un album solo, puis un album avec les Bikini Machine, puis deux album avec sa fiancée et ses enfants (Sugar and Tiger)

Sugar and Tiger : Car c'est toi



Ainsi, plus de 30 ans après ses débuts avec les Wampas, sa dernière mouture discographique peut désarçonner, puisque là on ne va pas parler de psychobilly, de rock, de je ne sais quoi encore, mais de... country québécoise! Et par quel cheminement en est-il arrivé là: 
«Lors de nos tournées au Québec, avec les Wampas, je revenais toujours les bras chargés d’albums, j’ai toujours aimé ce style de musique... Et puis un jour, je me suis dit pourquoi pas...»

Il s’adjoint les services de deux routards du rock n roll et du rockabilly, à savoir Viktor Huganet à la guitare, à l’initiative de deux albums hommage à Eddie Cochran, et Jake Calypso à la contrebasse slappée qui vient de sortir un album de reprises de chansons d’Elvis Presley, Thierry Sellier à la batterie clôt le quatuor... Let the good time roll.
L'album de Didier Chappedelaine (Wampas) et Viktor Huganet s'intitule: Les Maudits Français.

Didier Chappedelaine et Viktor Huganet - les Maudits Français



Certes, on peut être déconcerté à la première écoute, mais passé l’effet de surprise passé, on a là un album qu’on a plaisir à écouter. Tiens, faites l’expérience: écoutez ça le matin en partant au boulot, effet euphorisant garanti.

Etienne Frelet

Aucun commentaire:

Publier un commentaire