samedi 26 août 2017

Wooden Shjips

Wooden Shjips  

Wooden Shjips
Wooden Shjips 

Prenant son nom d'un morceau de Crosby, Stills & Nash mais de façon détournée, voici le groupe Wooden Shjips (Wooden Ships à l'origine). Mélangeant, rock psychédélique, minimalisme, rock primitif, ainsi que du drone rock et spacey rock, actif depuis 2006, ce groupe indépendant nous arrive de San Francisco. Ils s'inspirent d'ailleurs largement du Velvet Underground, Spaceman 3, 13th Floor Elevator, The Doors, Tortoise, d'Amon Duul, Krautrock, Suicide… Ces Californiens nous offrent un son psychédélique enragé, brut et sauvage. Composé du guitariste et chanteur Ripley Johnson, également membre du groupe 'Moon Duo', de Dusty Jermier à la basse, Nash Whalen à l'orgue et de Omar Ahsanuddin à la batterie, le groupe signe six albums, trois compilations et une quinzaine de singles/EP's.

Wooden Shjips - Down By The Sea


Leur premier album Wooden Shjips sort en 2007 sous le label Holy Mountain. Il est composé de cinq morceaux; une demi-heure de pur rock, pour un véritable retour aux sources. Pour le lancement de cet album, Wooden Shjips a fait un sacré buzz en proposant d'envoyer gratuitement l'album à qui le demanderait. L'album est tellement énorme que tout le monde se l'arrache.
La saturation, les réverbérations électrifiant de manière démesuré de la guitare à l'orgue… Ça ne rigole pas chez Wooden Shjips! La voix de Ripley Johnson ressemble à s’y méprendre à celle de Jim Morrison. Les paroles sont de Ripley Johnson et le disque est enregistré et mixé par Don Rifle et Tedrick G. Rippy.

En 2008, rien n’arrête les californiens. Ils enregistrent à San Francisco l'album Dos. Il sortira un an plus tard, le 6 avril 2009 chez Holy Mountain.
Jouant sur les dissonances et les riffs primitifs, détournant le pop-rock, ils nous secouent les tripes avec Dos. On y retrouve la basse répétitive, la guitare rigide et le murmure énigmatique et fantomatique du clavier et du chant. Dans la foulée, ils enregistrent Live at primavera sound festival 2009 on WFMU.
Concert donné à l'occasion du festival Primavera Sound à Barcelone. Sorti sous Free Music Archive (c'est une bibliothèque interactive de téléchargements audio légaux de haute qualité). Le quartet néo-psychédélique y joue une foule de chansons nouvelles et anciennes dont trois pistes de leurs album Dos. Les interprétations rendues limpides à travers le fuzz et les voix sont presque plus claires que les versions studio. Une trentaine de minutes où l'on tombe dans les coins les plus sombres du drone.
Wooden Shjips'
Wooden Shjips'
En 2010, arrivé de Wooden Shjips ATP NY 2010.
Ce live a été enregistré le 5 septembre 2010 lors du troisième festival annuel de Tous les départs de demain, au Kutsher's Country Club à Monticello de New York.
En 2011, Wooden Shjips nous sert West.
Comme son nom l'indique,  c'est un album qui sent l'ouest, qui sent la route, le mauvais whisky, la fumette et les substances psychotropes. Sorti chez Trhill Jockey, l'album est enregistré et mixé à San Francisco.
West est loin d'être une mauvaise musique d'ambiance, c'est plutôt une vibration musculaire. Une série de morceaux avec les chants nébuleux du clavier et de la guitare et la voix de Ripley Johnson virant au murmure narcoleptique sans jamais perturber l'ambiance et vous prenant toujours aux tripes. On y retrouve tout de même une assez grosse influence de rock classique. Dans cet album, les quatre célibataires se donnent quand même un certain coup de neuf mais ne perdent en rien ce qu'ils font de mieux, le bon rock psychédélique et le space rock qui tâche. Ils conservent bien leurs riffs répétitifs agrémentés de nappes et de mélodies infinies.

 Wooden Shjips  : Flight


Le 12 novembre 2013, les navires de bois sortent Back to land.
Pour ce nouveau disque, Ripley Johnson délocalise Wooden Shjips de San Francisco à Portland en Oregon.
Après 11 jours d'enregistrement en studio, il en découle un album psyché-rock très intéressant et assez attrayant. Le groupe varie le tempo des morceaux et bien qu'ils aient élu domicile à Portland, gardent toujours les valeurs psychédélique de San Francisco. On passe du psychédélique au heavy, du boogie au cosmique, on fait un détour par l'hypnotique et le rock envoûtant et on poursuit dans le planant. Rien n'est monotone, l'album est  beaucoup plus cadré, la voix plus frêle, et délibérément  plus distante. Le clavier est envoûtant, les mélodies de guitare sont harmonieuses et beaucoup plus travaillées.
L'album est précis et énergique, il nous fait frissonner. Il devrait ravir les amoureux d'Anton Newcombe.

Wooden Shjips : Aquarian Time


Avec Ripley Johnson qui navigue entre Wooden Shjips et Moon duo, Les shjips en bois nous entraînent dans les nébuleuses psychédéliques de Californie. Le côté velvetiens du groupe et cette manière de faire tourner les riffs comme des boucles infinies nous ramène dans les années 70, nous faisant voyager aux États-Unis d'Est en Ouest.
Il n’y a pas a dire, la formule de ces mecs a fait ses preuves et est efficace. On y prend goût à Wooden Shjips.

mike2mike

Wooden Shjips - We Ask You To Ride



 

Les membres de  Wooden Shjips  :

Ripley Johnson alias Tedrick G. Rippy
Guitariste et chanteur Aussi membre du groupe ''Botulism'' ainsi que du groupe ''Moon duo''.

Ripley Johnson
Ripley Johnson 
Dusty Jermier (Aussi connu sous le nom de Don Rifle)
Bassiste - Membre de Wooden Shjips depuis 2006.

Dusty Jermier
Dusty Jermier 
Nash Whalen - Claviériste 

Nash Whalen
Nash Whalen
Omar Ahsanuddin - Batteur 

Omar Ahsanuddin
Omar Ahsanuddin

Aucun commentaire:

Publier un commentaire