jeudi 3 août 2017

Pete Townshend - Paroles

Pete Townshend - Paroles - A propos de Jimi Hendrix


Pete Townshend
Pete Townshend


Kit Lambert, notre manager, venait de signer avec Jimi Hendrix. Il faisait nos premières parties. C’était incroyable. Je pensais : « Que va-t-il se passer ? » Il a commencé à bousculer les amplis, à mettre le feu à sa guitare, à la casser, et à jouer d’une façon inimitable. Après ça, je n’étais plus qu’un gratouilleur.
(Pete Townshend, The Who)

Si j'avais été un guitariste aussi exceptionnel que Jimi, j'aurais détruit ma guitare pour cette raison, par amour. Quand Jimi est arrivé à Londres, pour moi il était une véritable apothéose, une combinaison suprême du meilleur des plus grands. Il avait en lui le meilleur de Clapton, le meilleur de Beck, le meilleur de Buddy Guy, le meilleur de Chuck Berry, même le meilleur de moi-même. Tout en une seule personne. Quand on m'a dit que Jeff Beck détruisait sa guitare, ça m'a rendu furieux, mais lorsque j'ai vu Hendrix le faire, cela m'est apparu comme un acte naturel, spontané, un cadeau, alors que chez moi c'est un geste très égoïste. Je suis, inutile de le préciser, très loin de Hendrix. Il vivait incroyablement vite. Le jour de sa mort, il avait probablement embrassé des centaines d'années d'existence 
(Pete Townshend, The Who, Best, 1971).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire