vendredi 21 juillet 2017

Keith Moon : Le Dingue

Keith Moon : Le Dingue

keith-moon

Keith Moon fût non seulement le batteur des légendaires Who, mais aussi l'un des musiciens les plus excentriques et les plus fous que la musique moderne ait connu.

Né à Londres en 1946, le jeune Keith ne brille pas du tout sur le plan scolaire. Très tôt attiré par la musique, c'est la seule matière dont il suit les cours correctement. Il quitte finalement l'école assez jeune, au début des années 60, il n'a alors qu'une petite quinzaine d'années.

Après avoir joué avec The Escorts et les Beachcombers, Keith Moon auditionne pour un autre groupe, The High Numbers, en 1964, et il est engagé. High Numbers devient The Who quelques temps plus tard. Selon certaines sources, le groupe s'appelait The Who avant de devenir High Numbers, sous l'influence de son manager qui pensait que ce nom collait mieux à l'image Mod. Après la sortie du premier single I'm the face / Zoot suit, les High Numbers redeviennent The Who.

Keith Moon intègre donc le groupe et très vite, son jeu va séduire. Il joue vite, dans un style très excité en comparaison aux batteurs de l'époque, un membre des Escorts témoignera plus tard que son jeu était indécent. Nul doute qu'il inspirera pas mal de monde par la suite.

The Who : My Generation Live



Mais il n'y a pas que son jeu de batterie qui fait de Keith Moon un personnage à part. Il y a également son attitude, d'où son surnom Moon The Loon: le cinglé, le dingue. Très vite, Moon va consommer de l'alcool et des drogues en quantité importante et son comportement va aller de pair. On raconte qu'un jour, avant un concert des Who, il s'habille en policier et contrôle les fans qui font la queue devant la salle. Il saisit toutes les drogues qu'il trouve pour sa consommation personnelle. Une autre fois, il utilise le micro sonorisant la station de métro de Finchley Road, en plein quartier juif, pour imiter la voix d'Adolf Hitler. Sans être antisémite, Keith conservera toujours cette forme «d'humour» douteux au point de se déguiser en officier nazi lorsqu'il est en Allemagne...
Keith Moon
Keith Moon - Batteur de The Who
A l'hôtel, alors qu'il écoute les Who assez fort, le gérant vient lui demander de faire moins de bruit. Vexé, Moon The Loon se dirige vers les toilettes pour y faire exploser un bâton de dynamite. Après l'explosion, Moon retourne voir le gérant de l'établissement et lui dit: "ça, c'est du bruit". Puis, il remonte dans sa chambre, augmente considérablement le volume de la musique (disons qu'il met tout à fond) et s'écrit "et ça c'est les Who!".

Lors de l'émission Smothers Brothers Comedy Hour, Keith Moon ne trouve rien de mieux à faire que d'augmenter la charge des effets pyrotechniques prévus....Résultat: Pete Townshend perd une partie de ses capacités auditives déjà bien mal en point...

keith-moon

Toutes ces frasques pourraient être drôles si Keith Moon n'était pas en train de sombrer dans une addiction qui va peu à peu le perdre. Alcoolique, il est par exemple incapable d'assister à une émission de radio l'après-midi car l'apéro de midi le ruine. En 1973, fatiguée par son comportement, sa femme demande le divorce. La même année, après avoir pris un somnifère pour cheval, il s'effondre lors d'un concert des Who au Cow Palace.


Rien n'arrête plus Keith Moon, il se défonce, boit en quantité excessive, couche avec un tas de filles, et, ironie de l'histoire, succombe à une overdose de médicaments qui lui ont été prescrits pour soigner son alcoolisme, le 7 septembre 1978. Il avait 32 ans.

Fernand NAUDIN

Aucun commentaire:

Publier un commentaire