vendredi 16 juin 2017

The Professionals - Ex-Sex Pistols

The Professionals

The Professionnals - Ex-Sex Pistols
The Professionals - Ex-Sex Pistols

Que devient-on quand on a été un Sex Pistols?


Il faut savoir qu’à l’instar des Ramones, les Sex Pistols se détestaient. Quand le groupe se sépare, Johnny Rotten part vers de nouvelles aventures, Sid vicious décède d'une overdose le 2 février 1979, alors que Paul Cook et  Steve Jones se lancent dans la réalisation d'un nouveau projet: The Professionals.
Mais avant cela, et pour les besoins d’un film: Ladies and gentlemen, The Fabulous Stains, nos deux compères forment un groupe éphémère: The Looters, auquel vient se greffer le bassiste des Clash Paul Simonon. Et oui, vous avez bien lu, un groupe "Sex pistols-Clash" a bien existé... il ne manquerait plus qu’on apprenne que Joey Ramone était au chant...
Après cet éphémère line-up, le groupe prend son envol avec le bassiste Andy Allan. Ce même Andy qui jouait sur Silly Thing et sur Lonely Boy des Pistols. The Professionals sont signés chez Virgin et le groupe sort son premier single Just another dream en 1980.

Just another dream en 1980 


Second single - The Professionals :  One-Two-Three

One-Two-Three

Mais Andy Allan n’ayant pas de contrat dans leur maison de disque, le projet avorte rapidement. Un nouveau line-up voit le jour avec le bassiste Paul Myers des Subway Sect et le guitariste Ray McVeigh. Les titres sont réenregistrés et leur album I didn’t see it comin sort en novembre 1981. Malheureusement un grave accident de voiture survenu durant la tournée américaine mettra un terme à l'aventure.

The Professionals : The Magnificient


Après une période de répits, The Professionals tentent un retour avec une ultime tournée en 1982, mais les problèmes de drogue de Jones finissent par anéantir le projet: ils se séparent au pire moment, allant jusqu'à décliner l’invitation de The Clash à ouvrir leurs concerts… Aux dernières nouvelles, un album serait en préparation pour 2017. A suivre...

Les Looters, Steve Jones à la guitare, Paul Cook à la batterie et Paul Simonon à la basse... légendaire!


Anecdote et clin d’œil, en 1994 sortait un titre qui a bien marché, A girl like you, d’Edwin Collins, avec derrière les fûts et au vibraphone: Paul Cook.



Etienne Frelet

Aucun commentaire:

Publier un commentaire