samedi 18 mars 2017

The Strokes

The Strokes

The Strokes
The Strokes

The Strokes : les débuts en 1998

On les désigne souvent comme les héritiers du Velvet Underground et de Television, The Strokes est un groupe de rock indépendant américain formé a New York en 1998.
Leur musique intervient à une période de renouveau du rock (début des années 2000). Elle se caractérise à cette époque par la voix de Julian Casablancas qui alterne facilement les passages dans les aigus et les graves, et par un enregistrement volontairement sale. Comme la voix, l'enregistrement des guitares est lui aussi volontairement laissé sans traitement sonore particulier, donnant cet effet  dirty si proche d'une sonorité live.

The Strokes
The Strokes
La basse de Nikolai Fraiture est souvent associée à la rythmique du morceau Is this it, mais peut aussi se détacher complètement de la structure du titre (Juicebox,Taken for a fool), bref: un élément déterminant du son Strokes. La batterie de Fabrizio Moretti quant à elle, est assez simple et réputée pour sa régularité.
C'est le 27 aout 2001 que The Strokes sortent finalement leur premier album Is this it sous l'étiquette Rough Trade Records.

The Strokes : is this it? 


L'album Is this it est lancé en Amérique le 9 octobre 2001 sous le label RCA après un retard dû à une pochette représentant une main gantée de cuir posée sur un postérieur féminin nu, considérée comme obscène et remplacée par un dessin de collision de particules.
Le disque reçoit de bonnes critiques dans de grands magazines... Rolling Stone lui décerne quatre étoiles, plusieurs publications indépendantes...
Il fait le Top10  2001 de plusieurs critiques et fut nommé album de l'année par Entertainment Weekly.

The Strokes
The Strokes
Malgré le retrait de la chanson New York City Cops, considérée déplacée peu après les attentas du 11 septembre, avec le refrain: «New York City Cops, they ain't too smart» («Les flics de la ville de New York, ils ne sont pas très futés»), The Strokes commence une tournée mondiale.
On les retrouve en première partie des Rolling Stones pour plusieurs soirs et en tête d'affiche du Reading and leeds festival.
En 2002, The Strokes entrent en studio pour l'enregistrement d'une suite de Is this it?  avec Nigel Godrish, producteur ayant travaillé avec Radiohead, Becket et Paul McCartney.
Suite a certaines divergences sur la façon d'enregistrer l'album, ils retrouvent alors  Gordon Raphael, producteur du premier opus.

The Strokes : last Nite



28 octobre 2003: sortie du deuxième album des Strokes: Room on fire 

L'album est accueilli froidement par le public mais il reçoit tout de même de bonnes critiques. Il se vend a 575000 exemplaires contrairement à  Is This it qui fit plus d'un million de ventes rien qu'aux États-Unis.
Vers la fin 2004, le groupe prévoyait de sortir un Live « Live in London ». Mais ce plan tombe à l'eau pour des raisons nébuleuses, le groupe prétextant des problèmes dans la qualité de l'enregistrement.

2005, le groupe se fait silencieux. On parle d'un troisième album. Les rumeur fusent.
En septembre, à la grande stupeur du groupe, Juicebox  le titre pressenti pour être le premier single de l'album se retrouve sur internet. Pris au dépourvu, le groupe et leur compagnie sont obligés de lancer le nouveau single beaucoup plus tôt que prévu, début octobre 2005.

The Strokes : Juicebox



C'est finalement début janvier 2006, sous la gouverne du producteur David Kahne et avec l'aide de Gordon Raphael que First Impressions of Heart est lancé.
En 2007, les membres du groupe annoncent une pause significative dans leurs projets communs, et précisent qu'aucun projet ne sortira cette année.

En 2009, The Strokes annoncent sur leur site officiel un retour au studio afin de travailler sur le quatrième album. Les Strokes auraient dû sortir leur quatrième album à la rentrée 2010 déclare le batteur du groupe, Fabrizio Moretti, lors d'une interview réalisée pour la radio anglaise BBC. Selon les indications du musicien, les séances de studio qui avaient démarré à New York au mois de janvier s'avéraient fructueuses, puisque la majorité des titres étaient déjà écrits:
"Nous avons enregistré beaucoup de matos, les démos sont prêtes"
The Strokes
The Strokes
On note également que l'entente au sein du groupe était au beau fixe, ce qui n'a pas toujours été le cas: "Chacun était libre d'exprimer ses idées et de contribuer à l'écriture".
Après la sortie du premier single  Under Cover Of Darkness et plusieurs fuites sur internet, l'album sort finalement le 22 mars 2011.
Ce quatrième opus Comedown Machine soulève de nombreuses interrogations de la part des fans et de la presse spécialisée. En effet, l'enregistrement s'est réalisé en plusieurs étapes.
Tout d'abord le groupe a commencé ses sessions à New York avec le producteur et ingénieur du son Joe Chiccarelli, sans Julian Casablancas.
Nikolai Fraiture l'explique ainsi: "Au bout d’un moment, nous, les quatre autres membres du groupe, avons décidé de louer un studio, d’utiliser notre budget et de se dire ‘soit ça marche, soit ça ne marche pas’. Il était temps d’avancer, nous n’avions pas le choix. On avait écrit quelques trucs avec lui, mais le processus concret d’entrer en studio et de tout enregistrer s’est fait sans Julian.”
Le résultat n'étant pas à la hauteur de leurs espérances, les quatre musiciens décident de s'installer avec un unique ingénieur du son dans le studio personnel d'Albert Hammond Jr.

The Strokes : Someday (1er album : IsThis it?)


Encore une fois, le chanteur Julian Casablancas est absent des sessions d'enregistrement, en partie à cause de la prolongation de sa tournée mondiale à la suite de la sortie de son album solo  Phrazes for the Young mais aussi à cause des tensions au sein du groupe. Le groupe est semble-t-il passé très près de la séparation.
Julian Casablancas et le reste du groupe communiquaient par mail, Casablancas donnant pour chaque extrait ses directives ou ses opinions. Ce n'est qu'une fois les parties instrumentales enregistrées que Julian Casablancas commença son travail.
L'album n'a donc pas été enregistré par le groupe au complet.
Nick Valensi résume cet enregistrement comme un processus «affreux: travailler de manière fractionnée, ne pas avoir de chanteur… On avait l’impression que 75% de l’album avait été fait ensemble mais que le reste était à l’abandon, certains d’entre nous ramassant les pièces pour essayer de finir le puzzle»
Une fois le quatrième album sorti, le groupe annonce ça volonté d'enregistrer un cinquième album Angles.

The Strokes : Under Cover of darkness 


  •  Le 17 janvier 2013, la radio 1077 The End  annonce qu'elle aurait reçu de RCA le nouveau single All The Time et serait sur le point de le diffuser.
  • Sony aurait envoyé à des journalistes un courriel indiquant la sortie du cinquième album du groupe pour mars 2013.
  • Le 25 janvier 2013, les Strokes publient un nouveau morceau One Way Trigger, sur les réseaux sociaux. Celui-ci est offert en téléchargement gratuit sur le site du groupe. 
  • Le 13 février 2013, le groupe dévoile son nouveau single extrait de leur prochain album: All The Time.
  • Le 19 février 2013, le groupe propose en avant-première l'écoute intégrale de leur cinquième album (sortie officielle prévue le 25 mars) sur le site Pitchfork.com.
  • L'album poursuit la nouvelle orientation musicale des Strokes qui a été prise depuis Angles et qui s'éloigne de plus en plus des premiers albums des Strokes. Il a été bien accueilli par la presse spécialisée.
  • Le 26 mai 2016, Julian Casablancas présente Oblivius, le nouveau morceau des Strokes, issu de l'EP Future present past dont la sortie est annoncée pour le 3 juin 2016. A suivre.. 

Mike2Mike

The Strokes : All the times


Aucun commentaire:

Publier un commentaire