mardi 7 mars 2017

Alain Bashung - Paroles

Alain Bashung - Paroles

Alain Bashung

 Rêveur et poète :

«Nous sommes là pour montrer aux gens que tous leurs rêves peuvent exis­ter, pas pour leur dicter une façon de penser ou de ressen­tir.» 
(Le Figaro, 10/03) 

«C’était marrant, les premières bricoles en musique… Je ne connais­sais telle­ment rien que ma première guitare, une Lucky 7, je l’ai bran­chée direc­te­ment sur le secteur et elle a explosé. Je ne savais pas qu’il fallait un ampli…»
(Nouvel Obs, 24/10/02)

«Si je porte des lunettes noires sur scène, ça n’est pas pour jouer au vieux rocker. C’est que je ne veux pas être distrait par tout ce qui se passe autour de moi. Sans ces lunettes, j’ai l’im­pres­sion d’être tout nu au beau milieu d’une épice­rie, avec des miroirs au plafond.» 
(Télé­rama, 21/11/03)

Alain Bashung : Sommes-nous - Fantaisie Militaire



J'ai tambouriné tambouriné / Au seuil de sa bonté
Un judas m'a lorgné / Et j'ai pris l'hiver en grippe
Seul m'ont laissé / Les jouets par milliers
Seul m'ont laissé / Tes avances

Sommes-nous la sécheresse / Sommes-nous la vaillance
Ou le dernier coquelicot

J'ai décimé décimé / Des armées de répondeurs
Occupés à se dire / Mes naufrages au saut du lit
Seul m'ont laissé / Nos héros préférés
Seul m'ont laissé / Nos absences

Sommes nous des gonzesses / Sommes-nous de connivence
Ou le dernier coquelicot

Terre promise / Redis-moi ton nom
Dis-moi en face / Que tout s'efface

Sommes-nous la noblesse / Sommes nous les eaux troubles
Sommes-nous le souvenir

J'ai commandé décommandé / De mes yeux la prunelle
Balancé les jumelles / Pour ne garder que le flou
Seul m'ont laissé / Les passions immortelles
Seul m'ont laissé / Nos offenses

Sommes-nous la sécheresse / Sommes-nous la romance
Sommes-nous la sécheresse / Sommes-nous la noblesse
Sommes-nous les eaux troubles / Sommes-nous le souvenir

Sommes-nous / Sommes nous Texte : Alain Bashung - Jean Fauque

Aucun commentaire:

Publier un commentaire