jeudi 9 février 2017

Les Calamités


LES CALAMITES 

Les Calamités
Les Calamités

Rock in Burgungy


Beaune? Ce n’est pas seulement une sortie sur l’autoroute du soleil ou un excellent cru, c’est aussi le creuset d’où surgit un Girl band qui a eu son heure de gloire au début des années 80: les Calamités. Et pourquoi ce nom, au fait? Il vient de l’imagination débordante d’un pote à eux, Tony Truant (ex- Dogs, actuel Wampas…).
Comme une foultitude de groupe, c’est au lycée que ces trois filles se rencontrent. Leurs goûts communs (Kinks, Who…) leur donnent envie de faire comme leurs pairs, et c’est en quatuor qu’elles commencent à jouer dans la région en compagnie d'un batteur anglo-saxon employé dans une cave beaunoise. Particularité? Il joue en kilt…
Odile, Caroline et Isabelle enregistrent un premier album, avec à l’harmonica sur "Behind your sunglasses", Dominique Laboubée des Dogs… Rien que cela.

Les Calammités : Behind your Sungglasses


Un titre est aussi pas mal diffusé, et fait l’objet d’un clip dans lequel on peut observer les déboires d’une jeune fille en couple avec un somnambule...

Les Calamités : Toutes les nuits


S’ensuit un second album, porté par le titre Pas la peine.

Les Calamités : Pas la peine



Puis c’est le split, Caroline part vivre à Londres. Mais l’aventure n’est pas terminée: Daniel Chenevez, ex-membre du groupe Niagara, fan de la première heure,  ne trouvait pas les 2 premiers EP suffisamment produits. Il met sa patte sur un de leurs anciens titres, et Vélomoteur devient le tube que l’on connait, ayant même les honneurs du Top 50 en 1987…

Les Calamités : Childeric


Je laisserai le mot de la fin à Tony Truant qui, pour présenter leur intégrale en 1997, déclarait :
«Ces délicieuses jeunes filles sont aujourd'hui toutes des mères de familles respectables, mais sans doute prêtes à grimper sur les tables pour guincher avec leur progénitures et laisser le bon temps rouler».

CHICHE !!!!

Etienne Frelet 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire