mercredi 18 janvier 2017

Robert Gordon - Un rocker dans un monde de Punk

Article sur Robert Gordon

Un rocker dans un monde de Punk

Robert Gordon

Robert Gordon
Robert Gordon

En 1978 déboule un mec venu de nulle part, qui nous distille un Rockabilly du meilleur cru au milieu d’un paysage musical tourné essentiellement vers le Punk. Socquettes roses, banane au vent, il nous assène des titres de grande qualité, composés de reprises ou d’originaux. Ce mec, à l’inverse des groupes rockabilly (Crazy cavan, Matchbox) de l’époque, à LA CLASSE!!! Il est surtout doté d’une voix grave, puissante, entre Presley et Cochran, qui marque ceux qui l’écoutent. Il engage Matthew Murphy (frère d’Elliott) qui devient son manager, recrute Link Wray comme guitariste (créateur de Rumble, instrumental menaçant…).

Link Vray : Rumble


En 1978 sort l’album Fresh fish special, dans lequel figure une composition de Bruce Springsteen : Fire.

 Robert Gordon et Link Vray : Fire 


Link Wray est remercié, Robert Gordon fait alors appel à un autre guitariste de grande classe, qui fut ni plus ni moins le producteur des démos des Sex Pistols, l’immense Chris Spedding, et il sort le titre qui deviendra son plus gros succès Rock a billy boogie, une reprise de Johnny Burnette.

Robert Gordon Rockabilly Boogie


Depuis, il sort des albums épisodiquement, mais qui ne lui permettent pas de renouer avec le succès..., le dernier Rock Billy Boogie est sorti en 2007.
Cela dit le nombre d’albums vendus n’est pas synonyme de qualité… suivez mon regard…
Allez pour le plaisir, écoutez cette reprise d’Eddie Cochran… Un must! Avec Chris Spedding on guitar!!!

Robert Gordon et Chris Speeding : Summertime Blues - 1988


Et si vous avez lu ce post depuis le début, je vous laisse vérifier la puissance vocale de Robert Gordon.

Robert Gordon : It's only make believe




Etienne Frelet

Aucun commentaire:

Publier un commentaire