mercredi 28 décembre 2016

MC5 - blog rock Auguste Marshal

MC5 : du feu sur le lac St Clair

MC5
MC5

Motor City 5: tout d'abord un groupe garage

Formé en 1964 dans la banlieue de Detroit (Lincoln Park), Motor City 5 est tout d'abord un groupe garage comme il en existe beaucoup à l'époque et son répertoire est essentiellement composé de reprises de Rhythm n'Blues et de Rock de l'époque dont I Can Only Give You Everything qui sera leur premier single en 1967.

MC5 - I Can Only Give You Everything (1966) 




L'année suivante sort le second simple, Looking At You qui donne sa véritable identité au groupe, surtout sur scène. Au delà du Garage Rock, au delà du Rythm & Blues, MC5 est désormais un mélange des deux, la sauvagerie en plus.

Looking At You - MC5





Comme ses voisins d'Ann Arbor The Stooges, MC5 va planter un nouveau décor dès cette seconde moitié des 60's. Exit les costumes et cravates, cheveux à plat et chansons « classiques », MC5 sort l'artillerie lourde et enflamme le Grande Ballroom de Detroit les 30 et 31 Octobre 1968.

MC5
MC5
Ces deux concerts sont enregistrés et servent de base au premier LP Kick Out The Jams qui sort en 1969. Ce disque est un cataclysme pour l'époque et va influencer des milliers de groupes à travers le monde.

MC5 - Kick Out The Jams (full album)




L'année suivante, après avoir divorcé de son manager John Sinclair, le « Five » sort son premier album studio, Back In The USA, base du Rock High Energy que certains qualifient aujourd'hui de disque Proto-Punk. On y trouve des reprises furieuses de Tutti Frutti et Back In The USA ainsi que des compositions de pur Rock'N'Roll telles que Shakin' Street (qui donne son nom à un groupe français), Looking At You ou encore Teenage Lust.

MC5 - Tutti-Frutti 



High Time sort en 1971. Dernier album avant le split, il renferme quelques pépites telles que Future Now, Sister Anne ou encore Over And Over
L'année suivante, MC5 tourne en Angleterre, en Allemagne dont un passage live au « Beat Club », et en France où il joue au Gibus et se fait filmer au château d'Hérouville pour l'émission de TV 'Rock En Stock' (LP disponible chez Munster).

MC5 - Future Now 





Le « Five » se sépare fin 1972, après avoir écrit un grosse page de l'histoire du Rock, sorti trois albums « High Energy » qui constitueront ensuite les bases du Punk, du Hard et du reste du Rock brut à travers le monde, de la Suède à l'Australie en passant par l'Angleterre et les USA. Après la séparation, Fred « Sonic » Smith fonde le Sonic's Rendez-Vous Band dans lequel on retrouve le Stooge Scott Asheton, Michael Davis rejoint son frère, Ron Asheton, dans Destroy All Monsters, Dennis Thompson joue dans New Order avec Jimmy Recca et Ron Asheton également (toujours dans les bons coups), puis New Race (avec Ron Asheton, encore lui, et Rob Younger de Radio Birdman). De son côté, Wayne Kramer fait couiner sa six cordes avec Larry Wallis des Pink Fairies puis Johnny Thunders et enfin, Rob Tyner, en bon docteur ès Rock'N'Roll donne des cours aux Hot Rods sur le simple Till The Night Is Gone (Let's Rock).

Sonic's Rendezvous Band - City Slang 





En 2004, les trois survivants, Michael Davis, Wayne Kramer et Dennis Thompson font le tour du monde sous l’appellation DKT-MC5, accompagnés de divers invités de marques tels que Lisa Kekaula (The Bellrays), Handsome Dick Manitoba (Dictators), Billy Duffy et Ian Astbury (The Cult), Nick Royale (Hellacopters), Gilby Clarke ou encore Dave Vanian et Lemmy que l'on peut voir sur la vidéo officielle « Sonic Revolution: A Celebration Of The MC5 ».

Gilby Clarke with DKT/MC5 - "Back In The U.S.A" feat. Lemmy. 





Aujourd'hui, le groupe qui représente le mieux le style musical du MC5 est sans nul doute The Bellrays, mélange de Rock'N'Roll High Energy, de Punk et de Soul, mais comme nous l'avons vu précédemment, le «Five» a laissé des traces partout dans le monde, depuis plus de 50 ans maintenant. Éternel. 

Fernand Naudin

DKT / MC5 - LIVE GUITARES EN SCENE 2011 WITH LISA DES BELLRAYS



Aucun commentaire:

Publier un commentaire