mercredi 5 octobre 2016

The Nerves

The Nerves

The Nerves : Jack Lee - Paul Collins - Peter Case
The Nerves : Jack Lee - Paul Collins - Peter Case

The Nerves: un groupe à part dans l'histoire du Rock! Leur carrière observée sur une ligne temporelle pourrait largement faire sourire les plus railleurs d'entre nous tant leur ligne de vie fut éphémère. Et pourtant ce petit groupe en forme d’éclipse sur la sphère (à peine plus d'une année d'existence) a laissé de solides traces dans l'inconscient collectif rock, le tout avec seulement un EP enregistré en 1976.
Ce qui est absolument surprenant, c'est la composition du Trio !

The Nerves : When you find out

Trois musiciens de pointures se réunissent à la fin des années 70' à  San Francisco, trois chanteurs efficaces dont les voix à l'époque étaient relativement proches, sortes de Beatles du Power Pop le succès en moins, trois personnages qui individuellement laisseront également leur empreinte dans l'histoire du Rock.

Le Trio de premier choix :

Jack Lee à la guitare, il est entre autre le compositeur de Hanging on the telephone, titre qui connaîtra une envolée vers les Charts lorsque Blondie le reprend en 1978 dans un arrangement un peu plus New Wave.

 Jack Lee : Hanging on the telephone

Paul Collins à la batterie : fondateur de The Beat rebaptisé ensuite Paul Collin's Beat pour des questions d'homonymie, il embrassera ensuite une carrière solo relancée en 2004 avec la sortie de l'album: Flying High. Paul Collins est un compositeur avéré et show man exceptionnel : écoutez cette verve, et la puissance d'un rock mis au service des mélodies... personnellement, la Rock'n'Roll Girl du 1er album reste ancrée dans mon génome... une référence du genre Power Pop!

 The Beat - Lp The Beat - 1979 (Paul Collins)



Et pour parfaire le Trio, il nous manque un bassiste et c'est l'excellent Peter Case qui occupera le rôle au sein de The Nerves ! Au sortir de cette expérience il fonde un groupe qui a eu une importance extrême dans mon initiation musicale. Pardonnez du peu, mais les souvenirs d'enfance ressurgissent, la voix rocailleuse et éraillée de Peter Case, un genre à mon avis un peu plus Rock que Power Pop, avec des mélodies toujours racées mais une place aux phrasés guitaristiques, parfois même aux solos, un son un peu plus gras, encore plus chaud... bon vous avez compris, je Kiff! Mais ça, c'est une autre histoire !

The Plimsouls : A million miles away


Peter Case leader des Plimsouls jusqu'en 1986 entamera à cette période une carrière solo bercée sur le versant du Blues et du Folk Rock ! Un chanteur qui a gagné en puissance et en charisme au fil du temps et des expériences ! Toujours actif aujourd'hui à plus de 60 ans, Peter Case s'adonne à sa vie de songwriter, parfois sur scène comme en janvier 2016 avant de préparer, dit-il, un prochain album ...

Bouillon de "culture" :

Les Nerves pourraient certainement obtenir la palme de la micro carrière, perdus dans le magma de ces nombreux groupes à jamais oubliés, et pourtant avec seulement un EP quatre titres sorti en 1976, ils réussissent encore aujourd'hui à faire couler l'encre. Deux compos de Jack Lee "Hanging on the telephone" et "Give me some time", une de Peter Case "When you find out" et un titre signé Paul Collins : "Working too hard" :
Un véritable bouillon de "culture" rock en ébullition... il ne leur a manqué que le succès.

Discographie
EP :     The Nerves (1976)

Rééditions
The Nerves: Jack Lee, Paul Collins, Peter Case (compilation 10 titres, 1986, Offence Records)
25th Anniversary (EP 6-titres, 2001, Penniman Records)
One Way Ticket (compilation 20 titres, 2008, Alive Records

Auguste Marshal

2 commentaires:

  1. très bon article où j'ai appris beaucoup de choses même si la power-pop n'est pas mon "truc" mais j'avoue Paul Collins Beat assure vraiment merci pour tout cela !

    RépondreSupprimer