vendredi 21 octobre 2016

Joey Ramone : album solo

Joey Ramone : First album solo

Joey Ramone
Joey Ramone

On reviendra un jour sur la saga des faux-frères, mais concentrons-nous pour l’instant sur (l’éphémère) carrière solo de leur lead-singer, Joey.
Après le splitte de 96', après 22 (!) années sur les routes, chacun des membres se tournent vers différents projets dont, pour Joey, la réalisation d’un album solo Don’t worry about me.

Joey Ramone : Don' worry about me


Quand on sait que cet album est posthume, et que Joey se savait gravement malade, on s’aperçoit de tout le «piquant» de ce titre. Et le titre d’ouverture What a wonderful world rajoute encore un peu plus d’amertume à la situation: Joey est sur son lit d’ hôpital, terrassé par un lymphome…

Joey Ramone What a wonderful world 

Sans faire dans le sensationnalisme, quand on sait qu’en outre il souffre de troubles du comportement (genre vérifier des dizaines de fois que son appartement soit bien fermé…), que son « frère-ennemi » lui a piqué sa copine (Johnny-Linda), et que les dernières années, plus personne ne se parlait dans le groupe, on se dit qu’il lui fallait quand même une sacrée dose d’optimisme et d’auto-dérision  pour chanter un tel titre.
Mais au diable ces considérations, recentrons nous sur la musique.
Plusieurs amis de Joey participent au projet: le second batteur des Ramones Marky, le Damned «Captain Sensible», le Dictators Andy Shernoff, le Misfits Jerry Only, on se dit qu’avec tout ce beau monde on ne peut avoir qu’un album de qualité: ce qui est le cas!!!
Pour ma part, ma préférence ira vers Don’t worry about me et Maria Bartimoro.
Et vous ?

Etienne Frelet 

Maria Bartimoro

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire