samedi 30 juillet 2016

Ramones


Ramones : "Hey ! Ho ! Let's Go!"


Les Ramones
Les Ramones

"Si un martien débarque sur Terre et qu’il me demande :
« Qu’est-ce que c’est le rock’n’roll ? » Je lui fais écouter les Ramones". 
(Frank Black, ex, Pixies, 1993)

Il était une fois... les Ramones

Il était une fois, une citrouille qui se transforma en carrosse... c'est un peu ce qui me vient à l'esprit lorsque je repense à la genèse des Ramones. Bon d'accord, un carrosse bien dégueulasse, avec un pare-choc déglingué, et une carrosserie cabossée, mais quand même...
Telle est la grandeur de ces 4 chevelus déphasés au look de rebelles et au physiques ingrats, qui ont eu l'idée brillante un jour de paye de janvier 1974, d'acheter une guitare et une basse, de monter un groupe malgré un bien maigre niveau musical, et d'y croire !
C'est dans cet univers new-yorkais des années 70 où la jeunesse pauvre et désœuvrée oscille entre petite délinquance, prostitution, drogue et alcool, et peine à s'identifier à l'image du pouvoir de l'argent que génère des groupes énormes comme les Stones ou Led Zep, qu'une des légende du Punk américain a vu le jour : Ramones.

Ramones (London 1977) : Blitzkrieg Bop 


Et quel nom !

L'origine du nom du groupe diffère quelque peu selon les sources, mais il semblerait que ce soit, pour certains un clin d’œil (à mon avis plutôt ironique) au surnom de Paul Mc Cartney à ses débuts, époque Silver Beetles. Aussi étonnant que cela puisse paraître, aux côtés des New York Dolls et des Stooges, les Ramones citent également les Beatles en référence...


Douglas Colvin (DeeDee Ramone : basse), John Cummings (Johnny Ramone : guitare), Jeffrey Hyman (Joey Ramone : chant) et Tamas Erdelyi (Tommy Ramone :batterie), sont fascinés par la violence et cherchent un exutoire à leur misérable vie.
Désormais, le groupe n'a d'autre ambition que de déranger l'ordre établi et de vivre sans devoir travailler... ce fut certainement là leur génie : une certaine énergie du désespoir et de la révolte, des cojones, et un sens de la nouveauté et de l'opportunité. Les Ramones étaient sans doute là au bon endroit au bon moment pour faire partie des illustres déclencheurs de la naissance d' un mouvement Punk après qui, le Rock ne sera jamais plus comme avant.
 Pourtant, même si le groupe est aujourd’hui considéré comme une référence incontestable, inspirant le grand virage du genre musical, les Ramones qui n'ont jamais vraiment eu la carrière méritée, ont longtemps eu du mal à vendre leurs albums, demeurant trop souvent confinés dans une salle ambiance conflictuelle et jouant  dans des rades pourris, payés à coup de lance pierre.

Ramones et Lemmy (Motorhead) - Live




Les Ramones : c'est un style rebelle et loin de toute virtuosité, sauvage et électrique, décapant et sentant bon la rage.  Des groupes comme Metallica, Red Hot Chilli Pepers, Sonic Youth, les Clash et bien d'autres témoignent de l'influence des Ramones sur leur musique, et malgré une carrière houleuse et chaotique, ils sont aujourd'hui portés au rang d’icônes ayant inspirées tout une génération.

Ramones : "Hey ! Ho ! Let's Go!"

  Ramones Pinhead It´s Alive 1977 

Ramones - Commando Live 1977

Ramones - CBGB 1974

 


jeudi 28 juillet 2016

Les Invétérés du Rock - L'émission de Radio ROCK

Les Invétérés du Rock - Radio Rock

Les Invétérés du Rock ! Emission de Radio Rock indépendant


Je vous invite à nous rejoindre sur la fréquence musicale du blog ! A l'image de tous ces groupes incroyables qui nous passionnent sur ce Blog, je vous propose environ une fois par mois, une infiltration radiophonique bien personnelle dans cet univers de Rock indépendant ! La première fait la part belle à une légende anglaise : Siouxsie and the Banshees, mais également : Les Dogs, Shifters, Kid Pharaon, Smashing Pumpkin's, Aerosmith, Bowie, John Mellencamp. Une palette éclectique et électrique.
N'hésitez pas à commenter, à liker sur le Blog ou la page Facebook !
Facebook : Auguste Marshal 







Les Invétérés du Rock : Spécial Siouxsie and The Banshees
Les Invétérés du Rock : Spécial Siouxsie and The Banshees

samedi 23 juillet 2016

Lou Reed

Lou Reed : Paroles

Lou Reed : Paroles

Lou Reed
Lou Reed

Lors de sa dernière conférence de presse à Londres, à peu près 3 semaines avant sa mort, Lou Reed a déclaré :

"Vous voyez je crois vraiment au pouvoir du Rock. Pas du Pop Rock, parce que quand vous avez le moral à plat, 3 minutes de Rock puissant, de vrai Rock, ça vous transforme. Vous vous sentez mieux, plus fort après, mais pour ça, il faut que ce soit fait par des gens qui ont vraiment le rock'n'roll dans la peau, pas un boy's band ou un truc dans le genre, c'est une affaire de foi, de croire au pouvoir du cœur".
Ces quelques paroles étonnement empreintes de la puissance du cœur et de l'amour m'ont profondément ému. Je les ai écoutés récemment au travers de la voix de Michka Assayas dans un excellent numéro de Very Good Trip sur France Inter consacrée au Velvet Underground !

Lou Reed
Lou Reed

Le "prince de la nuit et des angoisses" 

Le "prince de la nuit et des angoisses" comme aimait l'appeler Andy Warhol avait dans ses commentaires, déclarations ou autres interviews, le sens de la démesure, la vision du génie ou la mégalomanie de l'artiste. Il était capable de dire et de se contredire, de jouer avec l'humour, d'être Trash ou adorablement généreux. Toute la dualité de ce géant du rock s'est transposée au service de son talent couronné par cette magistrale carrière. Incroyable chanteur, auteur, compositeur, interprète... magicien des mots également...
J'avais envie de partager avec vous quelques envolées verbales : de la bouche de Lou Reed !

La vérité ?

"La musique est tout. Les gens devraient mourir pour elle. Les gens meurent pour tout, alors pourquoi pas pour la musique ?"


Lou Reed, la vision de l' Art Rock, et une splendide mégalo artistique.

"Je crois que le rock’n’roll est une culture urbaine typique du vingtième siècle. Je crois que ça a été inventé pour que quelqu’un rassemble une histoire, des paroles, des sentiments et une qualité de littérature qui soient délicieux et complémentaires à l’intelligence et au corps. On a eu Ulysse. Dostoïevski, et Shakespeare, et je voudrais créer quelque chose qui soit aussi précieux dans une maison que ces œuvres."

Écrire n'est pas un acte impulsif.

"Je ne suis pas certain de comprendre ce qui me pousse à  écrire. C’est à  la fois une horrible douleur et un bonheur exquis. Et pourtant, si ça ne tenait qu’à moi, je ne ferais qu’écrire, je ne parlerais jamais. Lorsque j’écris, je contrôle parfaitement ce que je fais, je peux me corriger, atteindre la concision idéale. Je déteste parler".

Lou Reed
Lou Reed


La fin des religions ? Peut-être pas.

"Mon Dieu, c’est le rock’n’roll. C’est un pouvoir obscur qui peut changer votre vie. La partie la plus importante de ma religion, c’est de jouer de la guitare".

Hallelujah

"My God is Rock’n’Roll".
Lou Reed, c'est le rock dans la peau et l'émotion dans la voix, celle d'un Perfect day tellement vibrant ou encore comme ici, sur l'album concept réalisé avec John Cale en 1990 Songs For Drella, hommage poignant à Andy Warhol ....ce Slip away raconte sur un ton bouleversant la fin de la Factory... allez, juste une larme!

Lou Reed : Slip away



mercredi 20 juillet 2016

Died Pretty

The Died Pretty

Died Pretty
Died Pretty

The Died Pretty : Free Dirt

Les Died Pretty sont australiens et se sont formés à Sydney en 1983 autour de Franck Brunetti au clavier, du chanteur Ronald S Peno et du guitariste Brett Myers. Leur nom est évocateur des influences alternatives mysticos-gothiques, sans pour autant se revendiquer ni des unes ni des autres. Après s'être fait remarquer dans leur patrie par une série de Shows intenses, psychédéliques et chaotiques entre 1984 et 85', The Died Pretty alors influencés par le Velvet Underground et Television, démarrent une carrière à l'internationale qui les mènera jusqu'en en Europe dans les années 90. C'est à peu près à cette époque, avec un peu de retard, que j'ai découvert l'album Free Dirt (tout un programme), un tout premier disque avec une photo de pochette en noir blanc, d'où émane un esprit un peu sombre mis en exergue par la voix aiguë éraillée du chanteur Peno, accompagnée au son d'un clavier lancinant soutenu par des lignes de guitares aux harmonies presque pop, d'où provient malgré tout un caractère sombre et affirmé... une véritable particularité.

Désert Gibson
Désert australien Gibson....il ne manque qu'une Guitare !

Free Dirt est leur premier album, et demeure depuis ce temps mon préféré, sans doute à cause de cette dualité musicale absolument délicieuse. Il ronronne encore dans mes oreilles comme un long périple initiatique et désorienté dans les étendues des dunes de sables fossilisées du désert australien de Gibson (quel nom approprié).

 Died Pretty : Blue Sky Day - Lp : Free Dirt - 1986



Dissolutions, reformations, depuis 2002 la formation devenue un peu plus chaotique, continue pourtant son bonhomme de chemin malgré un set de musiciens assez instable (17 membres depuis les débuts). Au total, huit albums auront marqué les sillons de l'histoire du Rock Kangourou, un style très facilement reconnaissable, et un goût pour la musique vivante.
En mars dernier, Died Pretty ont donné une dizaine de dates en Australie, moitié sur scène, moitié retraités... mais toujours là ! A réécouter avec bonheur cet album Free Dirt !

Died Pretty : Through Another Door - Lp : Free Dirt - 1986



Discographie Died Pretty : 

Free Dirt (August 1986)
Lost (June 1988)
Every Brilliant Eye (1990)
Doughboy Hollow (1991)
Trace (1993)
Sold (1996)
Using My Gills as a Roadmap (1998)
Everydaydream (2000)

http://www.died-pretty.com/
Died Pretty
Died Pretty

mardi 12 juillet 2016

The Lords of the New Church

The Lords of the New Church

The Lords of the New Church

Lords of the new church
Lords of the new church

Qui sont ces seigneurs de la nouvelle église ?

Un nom hyper accrocheur, une promesse pas forcément tenue, bien que les Lords of the new Church avec leur incroyable chanteur sulfureux aient donné lors de leurs concerts déjantés, un spectacle qualifié tantôt de mystique, tantôt de satanique ou gothique, flirtant sans cesse avec l'imagerie de mort, entre film d'horreur et réalité tragique.   Les Lords of the new church jouaient sur scène avec l'énergie d'un son punk rock hypnotique emmené par un Stiv Bators complétement possédé qui n'hésitera pas un soir à mettre en scène sa pendaison à la fin d'un concert. L'histoire raconte que la mise en scène frôla de près la réalité !

The Lords of the New Church
The Lords of the New Church

On admire la très belle pochette de leur premier album, on se croirait sorti tout droit d'une bande dessinée :  les Lords of the new church apparaissent en pirates attablés dans un décor désertique rempli de couteau et autre tête de mort et outre le folklore d'usage, j'admire particulièrement leur capacité à intégrer derrière leur musique énergique, un chant mélodieux soutenu par une structure de cœurs qui maintient une architecture soutenue, facilement mémorisable... un paradoxe qui pour mes oreilles aguerries à toujours fait la différence.
Les Lords, c'est bien plus que le bling-bling du trash, c'est un son, un style reconnaissable, une expérience.

The Lords of the New Church : Russian Roulette - 1er album 1982



Des seigneurs, des princes, des démons, peu importe le sobriquet, car il s'agissait avant tout de musiciens chevronnés déjà nourris d'expériences au sein de groupes dont les noms titillent nos oreilles de passionnés. Stiv Bators était auparavant le chanteur des Dead Boys de Cleveland, Brian James ancien guitariste des Damned, et dans la version de base, le batteur Terry Chimes (ex Clash), rapidement remplacé par Nick Turner (ex Barracudas), et Dave Tregunna (ex Sham 69) à la basse. 

The Lords of the New Church - LP : Is Nothing Sacred - 1983


Production discographique :

Les Lords of the New Church ont sorti trois albums studios et autant de Live de 82' à 89'. Le groupe en proie à des tensions se sépare après un dernier concert en mai 89' au London Astoria. Des rumeurs circulent alors sur la volonté du reste du groupe d'évincer le délirant Stiv Bators. Un an plus tard, le leader des Lords of the New Church finira tragiquement heurté par un taxi à Paris. 
James et Tregunna décident de reformer le groupe en 2001 alors que sort la compilation The Lord's Prayer.
Un nouvel album sortira en 2003, mais autant l'avouer, je fais parti de ceux pour qui les Lords of the New Church ont vraiment disparu avec le décès Stiv Bators.

The Lords of the New Church - LP : The method to our Madness - 1984



mercredi 6 juillet 2016

Thugs

Les Thugs

Les Thugs

Les Thugs
Les Thugs

Les Thugs d'Angers

Attention les oreilles, il y a dans le ramage de ce groupe un fond de brutalité et de puissance, qui les situent à la croisée du Punk Garage, du Hard Core et du grunge. Les Thugs sont originaires d'Angers et ils n'ont absolument pourtant rien hérité de la douceur angevine généralement associée aux vignobles de la région. 
Il faut avouer qu'ils en ont fait du Noise dans les années 80' et 90', avec une production discographique de 8 albums, des centaines de concerts dans l'hexagone et également aux Etats-Unis où ils se font signer sur le label SubPop qui révela Nirvana. Un groupe quasi familial, articulé autour des frères Sourice avec une volonté farouche de vivre leur musique sans pour autant n'avoir jamais vraiment manifesté la volonté d'en connaître la gloire.
 
Les Thugs
Les Thugs
On aurait bien sûr apprécié un peu plus de reconnaissance, ou du moins de manière moins tardive pour ce groupe méritant. Plongé en plein cœur de cette époque de l'underground fleurissant, où circulait toute une énergie folle emmenée par des groupes rock, des disquaires indépendants, des fanzines, des assos' et des radios locales, tous volontaires, libres et passionnés. La musique des Thugs me fait toujours plus ou moins penser à cet esprit décalé qui fut l'empreinte musicale de ces années 80' à 90'. 
Le groupe s'arrête en 1999 avec l'album Tout doit disparaître... joli pied de nez.

Les Thugs
Les Thugs
En 2008, les Thugs se reforment brièvement pour un concert à Seattle et quelques dates en France. Un magnifique documentaire Come On People sort en 2012 : à regarder Absolument

  Les Thugs : Come On People



https://nineteensomething.fr/2014/11/09/2710-les-thugs-en-numerique/ 

Les Thugs : Waiting