jeudi 9 juin 2016

The Smiths

The Smiths | Morissey, Johnny Marr & Co...

The Smiths
The Smiths

The Smiths: un groupe à part

Au début des années 80', The Smiths étaient un groupe un peu à part dans la mouvance de l'époque. Formés en 1982 autour de Johnny Marr et du chanteur, guitariste et personnage haut en couleur Morrissey, The Smiths s'imposent rapidement comme un groupe intemporel, malgré l'apparence faussement anodine de leur nom de scène... 
A la jonction de la fin de l'apogée du Punk et du début de la vague New Wave, les Smiths se sont intégrés dans un créneau de Pop Rock servi à la sauce guitare électrique, le tout lyriquement scandé par la voix particulière et tendrement monocorde de Morrissey. C'est un style vocal vraiment à part que l'on retrouve d'une certaine façon de l'autre côté de l'atlantique dans la manière de chanter de Michael Stipe de REM. Côté style, les Smiths très vite identifiés à la personnalité du chanteur et parolier Morrissey sont empreints de références littéraires et cinématographiques qu'ils n'hésitent pas à afficher dans leurs chansons ou interviews, dissimulés derrière un physique "premier de la classe" très british, ce qui ne les empêchent pas d'arborer des textes très provoc', parfois même subversifs... en parfait décalage avec le style musical : un délice !
the smiths
The Smiths
De 1982 à 87', les Smiths ont produit quatre albums studios, jusqu'en 2008 quelques compilations ont été publiées, deux albums concerts posthumes et à noter une version de l'album The Queen is dead repris par des groupes des années 90' et publiée par le journal Les Inrockuptibles
Le disque original y est estampillé du label "meilleur album des années 90", qualificatif autant mérité qu'exagéré, bien entendu il ne s'agît que d'une accroche publicitaire, mais qui révèle cependant l'indéniable aura des Smiths et du charismatique Morrissey.

The Smiths : The Queen is Dead
The Smiths : The Queen is Dead
Même si le groupe a effectué une très belle carrière, que bien des formations auraient aimé vivre, il est étonnant de voir à quel point ce band est encore présent dans l’inconscient collectif rock. The Smiths, c'est souvent tout ou rien: on aime ou on déteste... pour ma part, le choix est fait depuis longtemps.

The Smiths : Big Mouth strikes again -  1986


Régulièrement cités parmi les influences de Radiohead, Oasis, Placebo, Blur, Coldplay etc... Jeff Buckley reprenait régulièrement I Know Its' over de l'album The Queen is Dead - 1986.

I Know It's Over - Cover by Jeff Buckley

The Smiths - This Charrming man - LP : Rough Trade - 1984


Aucun commentaire:

Publier un commentaire