samedi 21 mai 2016

Kid Pharaon

Kid Pharaon, le rock bordelais fin des années 80'

kid pharaon
Kid Pharaon guitare - Laurent Pardo Basse

Le Kid, Walking my way...

Il y avait en France à la fin des années 80' quelques bastions du rock indépendant. On les situait principalement dans le Nord: à Lille, Rouen, au Havre, dans la région lyonnaise et à Bordeaux. C'est dans cette dernière que naquit musicalement une figure du milieu rock que j'aime et que je défends, un certain Thierry Duvigneau plus connu sous son nom de scène: Kid Pharaon. Sa carrière débute au début des années 80 avec Les Exemples un groupe influencé par des traditions rock déjà bien digérées servies sur des textes en français.
En 1986, le groupe se sépare avec la volonté de Thierry de chanter en anglais et d'orienter sa musique sur un versant encore plus rock'n'roll underground. Le premier maxi 45 Tours Walking my way, est un concentré brut d'énergie rock et de mélodies pop, laissant espérer un avenir prometteur.

Kid Pharaon : Walking my way



1987, le groupe désormais nommé Kid Pharaon and The Lonely Ones sort son premier 33 Tours Love Bikes, dévoilant le côté simple, parfois enfantin mais toujours déterminé du Kid, comme on l'appel déjà. L'amour du vélo, du football, et les histoires de jeux enfantins intégrés à des compos rock abouties et lissées, portées par une énergie scénique débordante. J'avais à l'époque une quinzaine d'années et je découvrais avec la passion d'un fan en devenir la musique tonitruante et la voix jeune et rageuse de Kid Pharaon. Comme son nom l'indique, le Kid était devenu un mythe, c'était pour moi un symbole et il m'accompagna pendant mes quelques années d'adolescence avec un goût prononcé pour sa musique, les scènes rock et la radio Fm ou je matraquais hebdomadairement les ondes de sa musique, ses influences... et plus tard, ses nombreuses productions.
Kid Pharaon - Love Bikes
Kid Pharaon - Love Bikes
L'album, Love Bikes fut une découverte, un petit choc musical personnel, bien qu'il n'y ait rien d'incroyablement révolutionnaire... mais il faut croire que l'alchimie avait pris. Il faut croire également que le vinyle avait été taillé dans le Roc, tant ses sillons ont résisté au temps et à l'écoute, sans avoir émis l'ombre d'une petite rayure : construit pour durer !

Kid Pharaon : Jungle Queen - LP : Love Bikes - 1987


1988, fini le nom de groupe The Lonely Ones, et voici dans un élan de créativité un magnifique double album rempli de petits trésors. Les sonorités sont dans l'ensemble un peu plus pop, un peu moins rock trad' électrique hérité telles qu'on avait pu les découvrir sur Love Bikes.
L'album s'appelle Hands et la pochette ose arborer un Rose "fillette" avec l'ombre du Kid devant les vitraux d' une supposée cathédrale observant une paire de mains apposées, laissant planer l'aura d'une certaine magie musicale... Merci à Loïc Robert sur Tweeter qui m'a précisé que les vitraux de l'album Hands se trouvaient en réalité dans l'escalier de son appart' de l'époque... comme dit la pub : ne passons pas à côté des choses simples !
Une bonne partie des chansons ont d'ailleurs le son cristallin de la 12 cordes acoustique Takamine avec des accompagnements électriques, passant facilement de morceaux rock enlevés à des ballades minimalistes. Un album cohérent, très différent du précédent, relié cependant par la pâte vocale de son chanteur et une volonté de construire des morceaux aux mélodies soignées, de celles qui restent dans le crâne.

Kid Pharaon - Perfect Noise - LP Hands - 1988


Côté distribution, on est toujours affilié à l'excellent label Closer Records, que l'on a eu l'agréable surprise de voir renaître de ses cendres en 2013.
Kid Pharaon
Kid Pharaon

Kid Pharaon et la valse des noms...

Finalement, on finira par ne retenir que le nom de Kid Pharaon tant le nom de son groupe a régulièrement été modifié. En 1988, on le retrouve sous le "sobriquet" de  Kid Pharaon and The Mercenaries pour un single If I was with a woman distribué gratuitement par l'excellent fanzine Abus Dangereux.
Puis à nouveau a new band: Kid Pharaon Merry Go Round avec la sortie en 1991 de l'album Deep Sleep cette fois chez Danceteria
Nouvelle évolution musicale, le son s'est modernisé, les guitares sont distordues, l'atmosphère est distendue, cold, parfois lourde et puissante à la fois, un bonheur ! Les chœurs sont en avant, les compos plus charnues, des cuivres sont invités... Deep Sleep est un album qui aurait mérité l'envolée médiatique. A regret de constater que les recettes du talent ne suffisent pas toujours à réaliser l'alchimie d'un succès.
C'est à mon sens, d'autant plus avec le recul, son meilleur album.

Kid Pharaon Merry Go round : Heart of Stone - LP  Deep Sleep - 1991


L' histoire musicale de Thierry Duvigneau en tant que Kid Pharaon, personnage emblématique de la scène Rock française des années 80' à 90' prendra fin avec cet excellent Deep Sleep.
N'oublions pas de mentionner que Kid Pharaon n'était pas "que" le chanteur, auteur, compositeur, leader et bête de scène que l'on connaît. Personnage touche à tout, passionné et modeste, il fut également durant cette période producteur et ingénieur du Son, d'excellents groupes tels que les Shredded Ermine's, les Shifters, Mister Moonlight, Blue Valentines pour ne citer que ceux là. 
Pour sa musique et pour le reste, Kid Pharaon, c'est un peu l'empreinte d'une épopée courte mais intense, du rock indépendant version frenchy !

Kid Pharaon Merry Go round : Never is Never - LP  Deep Sleep - 1991


Après un album en 1994 chez Danceteria sous le nom de The Underbeat Station, on retrouvera Thierry Duvigneau en 2003 avec The Electric Fresco et un album intitulé Au revoir et un titre en 2010 My Football Shoes (les influences n'ont pas changé...) sur la compilation Pop'n'Foot.


Kid Pharaon
Kid Pharaon

Et 25 ans plus tard, 2013... une scène incroyable avec Elliott Murphy, son compère Olivier Durand et en Guest : Kid Pharaon ! 

Fidèle à lui même, l'anti rock star... on le croirait sorti de son jardin, et derrière ce look rural dont il semble se foutre complètement, un mec talentueux !



Bravo à l'auteur de cette page Facebook, qui m'a notamment permis de découvrir cette vidéo. Ce que vous faites est tout simplement génial !
Facebook Kid Pharaon Fan Club

Auguste Marshal

The Electric Fresco : My Football Shoes - Live 2010

Kid Pharaon
Kid Pharaon




6 commentaires:

  1. Réponses
    1. Périgueux un peu aussi avec Pretty Boys, Scuba Drivers, Thompson Rollets et un peu plus tard avec Squawk It Up, Andy's Car Crash et Anah...

      Supprimer
  2. Je l'ai vu en Live à Paris et à Chalon ! Deux grands moments !

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai vu 21 fois , j'ai découvert un artiste puis un homme simple, adorable

    RépondreSupprimer
  4. Le Kid, grand respect à toi, I was just living on the le Havre sea cost
    Merci beaucoup de m'accompagner depuis mes 18's vive closer rcds
    Luv
    Long life

    RépondreSupprimer